Le village de Couvreux

Si Montquintin est juché sur une butte, Couvreux est niché dans la vallée. Petit village confidentiel, il vit à l’ombre du château.


Nom des habitants : les Couvreusiens

Couvreux, quel drôle de nom ! l’origine étymologique pourrait venir du mot Couv qui provient colobra, couleuvre, “ le lieux aux couleuvres “, et indiquer un ruisseau (Vreux) à lacet , à la manière d’un serpent.

Petit village agricole, Couvreux a su garder son caractère. A l‘écart des grands axes, il n’a pas encore connu l’afflux de touristes. et pourtant il en vaut la peine ! Circulez à pied dans ses rues pentues, respirez l’odeur du foin fraîchement coupé et l’odeur de la terre qui nourrit encore aujourd’hui quelques habitants. Il respire une odeur de ruralité que beaucoup de villages de Gaume ont perdu.

Et pourtant ce fut un endroit sensible à la culture, à l‘éducation. Dès 1790, une fondation est créée par une famille du village. Elle a pour but de mettre à disposition de tous les enfants, pauvres ou riches, une école qui sera gérée par la communauté villageoise. Ce fut la 1ère école organisée et reconnue par acte notarial.

Sous l’ancienne école? l’ancien lavoir que la jeunesse du village a aménagé en salle de fête garde l’ambiance des lessives de nos grand-mères.

Perché bien haut sur la rive opposée du Fauchois, une chapelle se dresse fière et de la pointe de son clocher tourné vers le ciel semble dire : Je vous attends !

Bernard JOANNES

A visiter par l’image : Couvreux (47 photos)

Dernire modification le 19 Février 2011