Le village de Montquintin

Un mont où souffle l’esprit

Les habitants de Montquintin sont dénommés « Les Montquintins » (cette appellation a cours à Habay-la-Vieille pour les descendants des Sizaire qui proviennent de Montquintin).

Le village est situé au sommet d’une butte témoin dominant la vallée du Ton. Derrière l’église, vous découvrirez un point de vue exceptionnel sur les cuestas gaumaises.

L’origine du hameau remonte à la nuit des temps.
En fait, Montquintin ne se rapporte à l’époque romaine que par la villa d’Argenfontaine (non fouillée) qui est dans la vallée. On ne parle pas de camp romain, et aucun historien ne prétend que le commandant des lieux serait un certain Mons Quintinus. Les anciens noms de Montquintin sont Montcointin (XVIè s.) et Mont Quentin (18ème s.). En latin, Montquintin se dit Mons Quintini (avec i) , c’-à-d. Mont de Quentin). Si l’on veut, on peut imaginer qu’un certain Quintus habitait le domaine.

Les habitations se lovent autour de la petite place centrale encerclée d’une part par une petite église romane, par la ferme et le colombier, et d’autre part par les ruines d’un château médiéval dont l’origine remonte au XIIème siècle. Seules les fondations de la tour carrée de ce château semblent remonter à une période plus ancienne que le Moyen-âge.

Sur cette place, on trouve aussi la maison de la dîme construite en 1765 par Monseigneur “Johann – Nikolaus Von Hontheim”. Prélat allemand, après avoir contesté l’autorité papale il est venu se réfugier et terminer sa vie à Montquintin. Par ses prises de position, il influença fortement la politique religieuse de Joseph II ce qui irrita fortement la curie romaine. C’était un précurseur pour avoir défendu avant l’heure les idées du Concile de Vatican II.

A côté de l‘église, la maison de la dîme est devenue aujourd’hui le Musée de la vie paysanne et Ecole d’autrefois qui appartient au Musée Gaumais de Virton. Ce joyau de la vie de nos ancêtres est à visiter.

Le château quant à lui a été assiégé à cinq reprises. En 1869 un coup fatal lui fut porté. Un incendie le détruisit et le laissa dans son état actuel.
En 1995 la commune de Rouvroy racheta le site. Depuis lors, l’asbl « A MONTQUINTIN » a entrepris un vaste programme de restauration et d’étude archéologique avec l’aide de bénévoles, afin de donner aux lieux une nouvelle affectation touristique (http://www.montquintin.be).

Ce site de Montquintin est classé “Patrimoine exceptionnel de la Wallonie”.

Bernard Joannes

A visiter par l’image : Montquintin (96 photos)

Dernire modification le 18 Août 2017